L'UNIVERS PUIFORCAT

LA MAISON

Fondée à Paris en 1820 par Émile Puiforcat et ses deux cousins en tant que coutellerie, la maison doit notamment sa notoriété à Jean Puiforcat, membre de la quatrième génération, qui écrira les plus belles pages de son histoire près d’un siècle plus tard et placera l’entreprise à l’avant-garde de l’orfèvrerie moderne. Sous l’impulsion de son père Louis-Victor Puiforcat, la maison avait évolué dès la fin du XIXe siècle vers la haute orfèvrerie en rééditant quelques-uns des chefs-d’œuvre du XVIIIe siècle de sa collection, aujourd’hui exposées au musée du Louvre. Jean Puiforcat est fait maître orfèvre en 1920. Immergé dans la vague du renouveau artistique qui marque l’entre-deux-guerres, il est, en 1929, l’un des fondateurs de l’Union des artistes modernes et se lie d’amitié avec René Herbst, Le Corbusier, Charlotte Perriand et Pierre Chareau. Passionné par la sculpture, il invente un langage formel révolutionnaire qui prône l’adéquation de la forme à la fonction.

Caractérisé par des lignes épurées et architecturées, une simplicité signifiante et le mariage de l’argent massif à d’autres matériaux précieux comme les bois exotiques, les pierres dures et le galuchat, son style Art Déco est fondateur de l’orfèvrerie contemporaine. Régulièrement réédité, son travail continue d’insuffler un esprit novateur dans les collections contemporaines de la maison. Entrée dans le giron du groupe Hermès en 1993 et forte d’un savoir-faire d’exception, la maison Puiforcat s’emploie en effet à rééditer les plus belles pièces de son patrimoine et à créer les classiques de demain avec le concours de designers contemporains. Dessiné par Patrick Jouin et lancé en 2010, le couvert en acier massif Zermatt a déjà intégré les collections permanentes du musée d’Art moderne du Centre Pompidou à Paris et celles du Museum of Arts and Design à New York. Au-delà de l’art de la table, Puiforcat entend poursuivre le déploiement de son expertise presque bicentenaire au service d’un « art de vivre orfèvre » complet, autour de l’art du goût et de la décoration. La Timbale à champagne, outil de dégustation unique créé en 1999, ou la ligne de couteaux de cuisine développée en 2011 avec Pierre Gagnaire illustrent cette démarche.

XIXème

1820: Fondation de la coutellerie familiale par Émile Puiforcat et ses deux cousins dans le quartier du Marais, rue Chapon, à Paris.

http://www.puiforcat.com/skin/frontend/puiforcat/default/img/lunivers/maison/3b.jpg

1857: Émile Puiforcat, associé à son cousin Jean-Baptiste Fuchs, dépose le poinçon de la maison : un losange avec au centre le profil d’un canif flanqué des initiales E et P.

XXème

1902: Louis-Victor Tabouret épouse Laure Puiforcat, petite-fille du fondateur, prend la direction de la maison ainsi que le patronyme de sa femme. Il confie aux artisans de l’atelier sa collection de chefs-d’œuvre d’orfèvrerie en argent massif pour les rééditer. La maison Puiforcat développe des savoir-faire d’exception et s’impose avec ses objets d’art de la table comme une référence dans l’univers de l’orfèvrerie.

1920: Jean Puiforcat, fils de Louis-Victor et Laure Puiforcat, est fait maître orfèvre à l’âge de vingt-trois ans. Avec lui, la maison s’inscrit à l’avant-garde de l’orfèvrerie contemporaine. Régulièrement réédité, son œuvre continue d’inspirer la recherche et la création dans les collections contemporaines de la maison.

1925: Après une première participation remarquée au salon des Artistes décorateurs en 1921, Jean Puiforcat impose son talent à l’Exposition internationale des Arts décoratifs de Paris.

http://www.puiforcat.com/skin/frontend/puiforcat/default/img/lunivers/maison/4b.jpg

1930: Jean Puiforcat est un des membres fondateurs de l’Union des artistes modernes (UAM) avec des personnalités telles que René Herbst, Le Corbusier, Robert Mallet-Stevens ou Charlotte Perriand. Architectes, designers décorateurs, tous ont en partage le sens de l’abstraction, le goût de l’innovation permanente et l’exigence d’une qualité d’exécution sans faille.

1936: Le magasin et l’atelier Puiforcat déménagent au 136, boulevard Haussmann, Paris 8e. Architecte et ami de Jean Puiforcat, René Herbst aménage les espaces de vente en les débarrassant de tout ornement pour mieux mettre en valeur les objets exposés.

1940: Jean Puiforcat s’embarque pour le Mexique. En 1945, de passage en France, il décède brutalement. Son père dirige dix années encore la maison familiale.

1955: A la disparition de Louis-Victor Puiforcat, l’armateur grec Stavros S. Niarchos acquiert une grande partie de la collection d’orfèvrerie classique Puiforcat et en fait donation au musée du Louvre où elle est peut être admirée aujourd’hui au Département des Objets d’art.

1980: Sous l’impulsion d’Éliane Scali, désormais propriétaire de la maison, Puiforcat développe son activité, notamment le travail de nouveaux matériaux comme le métal argenté

1988: Le magasin Puiforcat s’installe avenue Matignon, à l’angle de l’avenue Gabriel, Paris 8e, dans un cadre moderne.

1993: Puiforcat rejoint le groupe Hermès. "J’avais eu l’occasion dans mon enfance de visiter la maison Puiforcat, dit alors Jean-Louis Dumas qui a présidé à cette acquisition. J’en gardais un souvenir merveilleux. Lorsque l’opportunité s’est présentée d’agrandir la famille des métiers d’Hermès, je n’ai pas hésité. " Les ateliers rejoignent Pantin en 2000.

XXIème

http://www.puiforcat.com/skin/frontend/puiforcat/default/img/lunivers/maison/7a.jpg

2000: En dialogue avec le créateur de champagne Bruno Paillard, Puiforcat invente la Timbale à champagne, outil de dégustation unique en argent massif.

http://www.puiforcat.com/skin/frontend/puiforcat/default/img/lunivers/maison/7c.jpg

2010: En collaboration avec le designer Patrick Jouin, Puiforcat crée Zermatt, un couvert en acier aujourd’hui exposé au Musée national d’art moderne du Centre Pompidou à Paris et au Museum of Arts and Design à New York.

2011: Avec le chef étoilé Pierre Gagnaire et sur les dessins de Gabriele Pezzini, la création d’une ligne de couteaux de cuisine témoigne du déploiement de l’expertise Puiforcat de l’art de la table à l’art du goût en général.