FTG-desktop

Service à thé et à café Louis XV ou François-Thomas Germain

Une oeuvre de poids

Cet ensemble magnifique porte le nom de l’orfèvre qui créa la cafetière dont se sont inspirés les artisans de Puiforcat pour créer le service complet quelques deux cent ans plus tard. En effet, Louis-Victor Puiforcat, grand collectionneur d’orfèvrerie et propriétaire de cette cafetière, demanda à ses artisans de la reproduire et d’imaginer les éléments qui pourraient l’entourer pour composer un ensemble complet. C’est lui qui baptisa ensuite le service du nom de François-Thomas Germain, orfèvre de renom – il fut notamment orfèvre du roi de France mais également celui de nombreuses cours européennes – dont le style marqua l'orfèvrerie du XVIIIème.

Argent massif

La cafetière originale est née d’un véritable concours de circonstances. En 1755, l’orfèvre attaché à la cours royale du Portugal péri dans le tremblement de terre qui dévasta une grande partie de la ville de Lisbonne. Le roi José Ier se tourne donc vers l’étranger pour trouver de nouveaux artisans de talent et reconstituer la magnifique orfèvrerie engloutie dans la catastrophe. C’est ainsi qu’il commande à François-Thomas Germain la réalisation d’une cafetière en argent massif.

Puiforcat Service à thé café FT Germain
Puiforcat Service à thé café FT Germain
Puiforcat Service à thé café FT Germain
Puiforcat Service à thé café FT Germain

De nos jours, la pièce initiale est conservée au musée du Louvre comme une grande partie de la collection de Louis-Victor Puiforcat. Le musée de Lisbonne en conserve lui une réplique.

La reproduction du service par l’atelier Puiforcat requiert 2500 heures de travail, dont 90 heures consacrées exclusivement au planage du plateau au moyen de marteaux et de maillets.

K comme Kilos

Kilos

Le plateau François-Thomas Germain|une œuvre de poids

découvrir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et publicitaires, ainsi que pour faciliter le partage d’information sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici.